Achat d’or à Aix en Provence

Change de l’Agence s’est allié à Chercheur d’or France. Désormais votre bureau de change propose le rachat d’or sur Aix en Provence. Nous devenons ainsi le spécialiste des métaux précieux et pièces rares. Faites confiance à l’expertise, de Chercheur d’Or France, pour vous assurer un service clair et une transaction sécurisée, réalisée en toute transparence.

 

Rachat d’or Aix en Provence

 

Rendez-vous dans votre bureau de change au 39 cours Mirabeau à Aix-en-Provence pour profiter de notre service d’achat d’or. Pour un projet de vente, nous restons à votre disposition pour étudier toutes vos offres sur de nombreux objets en métal précieux.

achat bijoux or aix en provence

Nous rachetons de nombreux objets en métal précieux :

  • Pièces
  • Lingots
  • Vieux bijoux
  • Objets divers
  • Or dentaire
  • Etc.

Vente d’or Aix en Provence

 

Nous vendons de l’Or d’investissement tels lingots, lingots, pièces en or

Un transaction claire et sécurisée

 

Nous achetons votre argent ou votre or au juste prix. En effet, nous fixons nos tarifs en nous référant au cours de l’or en temps réel. Vous pouvez bien entendu, refuser ou accepter l’offre de notre expert. Si l’offre vous convient, vous recevez le paiement immédiatement. Idem pour un projet d’achat, vous repartez directement avec votre métal précieux.

Informations sur la législation

 

Lingots et pièces d’or : des produits d’investissement comme les autres

 

Comme pour les valeurs mobilières, il n’y a pas de TVA à l’achat sur les lingots, lingotins et pièces d’or d’investissement. La revente de l’or, quant à elle, donne lieu à une taxation selon les régimes et les conditions d’exercice suivants :

 

  • D’une part, la taxe forfaitaire qui s’applique sur le produit de la vente (plus-value ou non) et qui a, de ce fait, longtemps pénalisé l’or physique comme support de placement en France. Le taux (y compris la CRDS de 0,5%) est de 11,5% depuis le 1er janvier 2018.
  • D’autre part, les investisseurs peuvent, depuis le 1er janvier 2006, opter pour le régime des plus-values réelles dès lors qu’ils peuvent justifier du prix et de la date d’acquisition de l’or*. Ainsi, les vendeurs d’or dit d'”investissement” peuvent, sur option, choisir de payer 34,5% sur la plus-value, avec une décote de 5% par an (depuis le 1er janvier 2014), à partir de la 3ème année de détention.

 

La faculté pour l’investisseur de pouvoir exercer l’option sur la plus-value réelle présente 3 intérêts majeurs :

 

  • Choisir, en fonction de la plus-value réalisée et de la durée de détention, le régime de taxation le plus intéressant (la taxe forfaitaire de 11,5% sur le capital ou de 36,20% sur la plus-value)
  • Une exonération totale au bout de 22 ans
  • Aucun impôt en cas de moins-value, quelle que soit la durée de détention

 

*Attention : pour être en droit d’exercer l’option de la taxation sur la plus-value réelle lors la revente de pièces d’or, il est conseillé, lors de leur achat, de ne pas en avoir demandé la livraison, sauf à ce qu’elles aient été livrées dans un sac scellé dont l’identification permet de faire le lien entre ce dernier et la facture d’acquisition.

Cas particulier des non-résidents : depuis le 1er janvier 2018, les non-résidents sont désormais exonérés, sous certaines conditions, de la taxe forfaitaire de 11,5% sur leurs cessions et leurs exportations de métaux précieux en application des dispositions de l’article 150 VJ 5° du CGI.

 

Contrat et délai de rétractation de 48h

 

En décembre 2016, le délai de rétractation imposé par la dernière loi Hamon, visant notamment à contrôler les transactions d’or et d’argent, a subi un assouplissement. Le délai de rétractation est ainsi passé de 24h à 48h. Par ailleurs, le professionnel peut dorénavant facturer immédiatement, conserver les articles et effectuer le règlement correspondant à l’achat.

Le client vendeur dispose, quant à lui, d’un délai de 48h au cours duquel il peut exercer son droit de rétractation, sans avoir à justifier de motif ni à payer de pénalités. Bien entendu, l’exercice du droit de rétractation met fin aux obligations des parties. Ainsi, le consommateur doit rembourser au professionnel le prix perçu et, en contrepartie, ce dernier doit lui restituer le ou les objets achetés. À défaut de les restituer, le professionnel verse au consommateur une somme équivalente au double du prix de vente perçu pour le ou les biens achetés.

(Ce contrat ne s’applique que dans le cadre du rachat de bijoux et d’objets, les pièces et lingots n’étant pas soumis au délai de rétractation).